EN | FR

L'œuvre d'Annie Pelletier est un vrai coup de cœur pour les visiteurs !

Le Baluchon a récemment fait peau neuve en suivant les préceptes du slow design. Nous sommes très fiers du résultat ! Pour accompagner nos rénovations écolos chics et rustiques, nous avons ancré dans le granit une sculpture extérieure métallique.

En effet, pour lui donner une grande visibilité, l'œuvre haute de trois mètres est positionnée stratégiquement près de la rampe de bois devant la réception et de lÉco-café Au bout du monde

Pour s'imprégner de notre domaine enchanteur, l’artiste-sculpteure Annie Pelletier a eu la chance de séjourner au Baluchon. Ce n’est pas un hasard si l'œuvre est inspirée à la fois par la nature impressionnante de nos grands espaces, à la fois des formes géométriques et de ses lignes droites du bâtiment de la réception.

Ces lignes droites se retrouvent dans la forêt en découpe, c’est-à-dire les arbres réalisés en Corten rouillé mat (pour sa protection). Un matériau utilisé normalement pour la construction de bateaux et de ponts. Une œuvre de cette dimension, de son idéation jusqu’à son installation en passant par sa réalisation, ce n’est pas une mince tâche à orchestrer ! Pour garder le rythme et éviter les fausses notes, l'expérience d’Annie Pelletier joue pour beaucoup.  

Il faut savoir que l’artiste-sculpteure s’est établie en Mauricie dans les années 1990 suite à ses études en arts visuels et en soudure. Elle est notamment reconnue au Québec pour ses œuvres d’arts publics métalliques1 ainsi que pour son implication à l’Atelier Silex de Trois-Rivières depuis les dix dernières années. Sa prochaine exposition sera présentée à la Maison de la Culture de Trois-Rivières en 2022. À ne pas manquer.

Cette sculpture s’apprécie en deux temps. D’abord, elle est vue de haut, car nous l'apercevons à notre arrivée par le stationnement de la réception. Ou encore, l’œuvre peut être admirée de la terrasse de l’Éco-café. 

« Une œuvre d’art dans un lieu public, ça module l’espace, ça ouvre des brèches sur un nouveau monde, sur l’imaginaire. »

- Annie Pelletier

 

En effet, en s’avançant de plus près, on découvre ledit Fier compagnon (2020) ; un mi-chien, mi-loup des plus attachants ! Positionné au pied de la sculpture, il attire et anime le cœur du site du Baluchon tout en étant son nouveau gardien. Il a été façonné en acier inoxydable et avec la minutie des mains de l’artiste. L'oeuvre contraste avec la forêt en découpe par sa brillance et sa couleur plus froide.

 

Ce fier compagnon porte bien son nom. Il voit le jour dans le village de Saint-Jacques (Lanaudière) à l’atelier de l’artiste Josiane Saucier. Il a ensuite accompagné Annie Pelletier dans un road trip jusqu’à l’autre bout de la province, en Gaspésie. Une vraie vie de chien voyageur ! Arrivé à destination, il a continué de prendre forme. De retour après ce long périple, notre chien-loup atteindra sa maturité à l’Atelier Silex. Attachée à la bête, Annie Pelletier gardera de beaux souvenirs de cette création. 

Le Baluchon est très heureux d'avoir adopté ce Fier compagnon. Il est d’ailleurs amusant de se photographier devant l'œuvre, d’autant plus que cet endroit offre en arrière-plan le paysage bucolique. Il ne va pas sans dire, cette œuvre est un vrai coup de cœur pour les visiteurs et toute l'équipe du Baluchon ! 

 


1 Dans la région, vous pouvez créer un circuit d’une dizaine de ses œuvres sculpturales principalement travaillées avec l’acier inoxydable. Débutez à Trois-Rivières (dont avec l’œuvre Deux à deux, face à face, donnons-nous la main et jouons sur la place, 2016), puis passez par Louiseville, Notre-Dame-de-Mont-Carmel et chez nous à Saint-Paulin pour terminer à la marina de Grand-Mère (Figure de prouesse, 2019) et à Shawinigan (dont l’œuvre La Grande Ourse du Saint-Maurice : une audacieuse histoire de poissons, 2011). 

Découvrez